La différence entre le leasing financier et le leasing opérationnel

Les particularités de ces deux formules de leasing ne coulent pas forcément de source pour les sociétés qui n’ont pas (ou peu) recours à ce mode de financement. Fondamentalement, le leasing financier propose une option d’achat à l’échéance ce qui reste inusuel en leasing opérationnel.

Autre différence, le leasing opérationnel se limite au financement de véhicules tandis que le leasing financier étend son champs d’activité aux véhicules, bien sûr, mais aussi à l’IT, aux aménagements et matériel de bureau, aux équipements de génie civil, aux chaînes de production,…

Troisième nuance, le leasing opérationnel est une formule « full service » qui inclut l’assurance, la maintenance et les pneumatiques alors que le leasing financier se limite, en principe, au paiement de la facture du concessionnaire, sans autres services connexes.

Éléments pratiques :

Critères de sélection du véhicule 

Dans les deux cas, le choix du véhicule est laissé au locataire.

  • En leasing financier, c’est le conducteur qui négocie sa remise de prix directement avec le concessionnaire. Il bénéficie toutefois de la tarification fleet en vigueur.
  • En leasing opérationnel, il bénéficie des ristournes déjà négociées (ce n’est pas toujours le cas) entre la marque, la société de leasing opérationnel et, le cas échéant, son employeur.

Choix des options

  • En leasing financier, cet élément n’a aucune influence sur la méthode de calcul du loyer. Dans l’esprit, nous sommes fort proches d’un crédit classique, en plus flexible.
  • Les sociétés de leasing opérationnel, en revanche, favoriseront un véhicule « haut-de-gamme », bien motorisé, bien équipé et avec lequel elles disposent d’un historique positif car la plupart du temps ce sont elles qui le récupèrent à l’échéance et qui s’occupent de le revendre. Plus l’attractivité supposée du véhicule sur la marché secondaire est élevée (à l’échéance du contrat), plus la méthode de calcul du loyer est favorable. Pour les mêmes raisons, les conditions tarifaires sont aussi subordonnées à la vétusté/nouveauté du modèle convoité.

Valeur résiduelle (= option d’achat)

  • Pour un véhicule au Luxembourg, la valeur résiduelle standard en leasing financier est de 10%.
  • Pour compenser le coût des assurances, maintenances et pneumatiques, et garder un loyer compétitif, les sociétés de leasing opérationnel pratiquent des valeurs résiduelles beaucoup plus élevées.

À l’échéance…

  • En leasing financier, 100% des locataires lèvent l’option d’achat car la valeur résiduelle est, en principe, toujours inférieure à la valeur du véhicule sur le marché, ce qui permet au locataire de réaliser une plus-value (imposable) en cas de revente.
  • En leasing opérationnel, vu la valeur résiduelle importante, le locataire ne rachète pas (ou rarement) le véhicule. C’est la société de leasing opérationnel qui récupère le véhicule et qui le revend via ses canaux de distribution en espérant faire un bénéfice. Au terme du contrat, lors de la reprise/remise, le véhicule fera aussi l’objet d’un contrôle « carrosserie » dont les réparations seront facturées au locataire selon une méthodologie prédéfinie.

Quel est le kilométrage admis ?

  • En leasing financier, il n’y a pas de contrainte kilométrique.
  • En leasing opérationnel, et selon les conventions prévues contractuellement, les kilomètres « en-deçà » peuvent être remboursés au locataire tandis que les kilomètres « en trop » lui seront facturés. Le kilométrage estimé doit donc être communiqué par le conducteur, préalablement à la signature du contrat. Cet élément influencera le coût du loyer.

Pneumatique

  • En leasing financier, ce poste est, en principe, à charge du locataire.
  •  En leasing opérationnel, les pneumatiques sont inclus dans le prix. À noter que le nombre de jeux de pneus est parfois limité, suivant les conventions prévues contractuellement.

Assurance

Que l’on parle de leasing financier ou opérationnel, une assurance CASCO (également appelée « Tous risques » en France ou « Omnium » en Belgique) est toujours requise.

  • En leasing financier, l’assurance n’est pas incluse. Le locataire sera en mesure de négocier avec son assureur habituel le tarif à appliquer. Cela peut s’avérer avantageux s’il dispose d’une flotte conséquente.
  • En leasing opérationnel, c’est le bonus-malus du conducteur qui sert de base à l’élaboration de la tarification.

Coût du financement

  • En leasing financier, le coût est transparent puisqu’il se limite à la valeur intrinsèque du bien, sans autres services. La tarification appliquée ne dépend ni de la marque du véhicule, ni des options choisies, ni de la motorisation, ni de la date de lancement du modèle.
  • En leasing opérationnel, le coût réel est compliqué à établir puisqu’en plus des éléments déjà évoqués (modèle, options,…), il s’agit d’une formule « all-in » qui inclut d’autres prestations que la facture du concessionnaire.

Remboursement

  • Le leasing financier propose une grande souplesse de remboursement : 1er loyer majoré, plan de remboursement à la carte, valeur résiduelle modulable, remboursement anticipé.
  • Le leasing opérationnel est moins complaisant à ce niveau.

En conclusion, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise formule de leasing, seule la philosophie diffère.

Chacun optera pour le modèle de leasing qui lui correspond le mieux !

https://fr.linkedin.com/pulse/la-diff%C3%A9rence-entre-le-leasing-financier-et-richard-di-domenico

2017-06-06T23:04:56+00:00 avril 4, 2017|

Leave A Comment